Quand, comment et pourquoi scarifier sa pelouse ?

quand, comment et pourquoi scarifier sa pelouse ?
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

L’entretien de votre jardin passe inévitablement par la scarification de la pelouse. Généralement pratiquée en automne ou au printemps, cette opération consiste à enlever la couche épaisse et fibreuse qui se forme sur votre pelouse, au fil des tontes et des détritus qui s’y déposent. En quoi scarifier votre pelouse permet-il d’améliorer la qualité de votre jardin ? On vous explique !

Pourquoi scarifier sa pelouse ?

Comme il a été spécifié auparavant, la scarification est un entretien indispensable pour garder votre gazon en bonne santé. Les intempéries qui se succèdent ainsi que le mauvais entretien de votre pelouse, favorise la formation d’une couche épaisse et fibreuse de résidus de tonte, de mousse et de racines mortes sur celle-ci. Cette couche, lorsqu’elle devient trop importante, empêche à votre gazon de recevoir les nutriments essentiels à son développement. L’air, l’eau, l’engrais ainsi que tous les autres éléments qui assurent la santé de votre pelouse sont bloqués par les résidus qui s’entassent en dessus.

Scarifier son gazon consiste donc éliminer tous les déchets d’herbes mortes fixées sur celui-ci. Le sol ainsi aéré, laisse plus facilement passer l’eau ainsi que tous les éléments nutritifs que vous lui apportez. Un sol moins humide empêche la prolifération de la mousse et évite à votre gazon de devenir un véritable foyer d’insectes nuisibles.

Quel matériel pour scarifier sa pelouse ?

La première option consiste à utiliser un râteau, mais l’opération risque de vous coûter un sérieux mal de dos et une grosse fatigue, surtout si votre jardin est spacieux.

L’autre méthode consiste à utiliser un scarificateur électrique ou un scarificateur thermique. Le premier convient pour scarifier un jardin d’une superficie maximum de 500 m². Le second, beaucoup plus puissant, permet de travailler des surfaces plus conséquentes. Dans tous les cas, il est judicieux de munir votre appareil d’outils de coupe à peigne ou de coupe à couteaux (lames). L’un vous permet d’arracher la mousse du sol et l’autre de l’aérer. Le scarificateur thermique est souvent doté d’outils de coupe à couteaux. Votre choix s’arrêtera essentiellement sur le scarificateur qui correspond à la superficie de votre jardin.

Scarificateur Bosch

Comment scarifier son jardin ?

Une fois votre équipement choisi, voici les étapes à suivre pour réussir la scarification de votre jardin.

  1. Tondez votre gazon à ras, à environ 2 cm de hauteur, en veillant à bien ramasser les détritus de tonte.
  2. Pour éviter de détruire les racines de vos herbes par la scarification, réglez votre appareil pour qu’il gratte entre 2 et 4 mm maximum sous la surface de la terre.
  3. Scarifiez votre pelouse en passages croisés, en long et en large.
  4. Pensez à vérifier que votre sol n’est ni trop humide ni trop sec au moment de scarifier. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de procéder à cet entretien en début du printemps ou de l’automne.
  5. A la fin de l’opération, ramassez les résidus avec votre tondeuse à gazon. Arrosez votre pelouse et évitez de marcher dessus pendant au moins quelques jours suivant la scarification.

bac à tondeuse après scarification

Quand scarifier sa pelouse ?

Un entretien régulier permet d’avoir un beau gazon toute l’année. La scarification se pratique généralement deux fois par an, surtout sur un terrain majoritairement ombragé ou un sol acide.

Les spécialistes recommandent une scarification au printemps, après les dernières gelées. Puis une autre en automne pour fortifier la pelouse avant l’arrivée de l’hiver. La scarification est aussi conseillée avant toute rénovation du gazon.

Dans tous les cas, un gazon trop jeune ou récemment semé (2 à 3 ans) ne requiert pas de scarification.

Quel entretien après la scarification ?

La scarification est une étape indispensable lorsque vous souhaitez modifier la structure de votre sol. A l’issue d’une scarification, vous pouvez répandre un amendement calcique comme de la dolomie, de la chaux ou de la cendre de cheminée sur votre sol afin d’en réduire l’acidité et accessoirement la propagation de la mousse.

A la fin de la scarification, votre pelouse peut présenter à certains endroits, des zones dégarnies et clairsemées. Vous pouvez alors réaliser un semis de regarnissage en semant des graines de gazon enrobées. Vous pouvez aussi répandre du sable sur le sol afin de favoriser l’écoulement de l’eau sur un terrain argileux et lourd.

Avec la mousse scarifiée, vous pouvez aussi faire du compost bio que vous utiliserez ensuite pour entretenir les arbres fruitiers de votre jardin.

Vous voilà désormais informé sur les bienfaits de la scarification et les étapes à suivre pour réussir cette opération. A vos scarificateurs !