Les bonnes postures au travail pour éviter le mal de dos
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les bonnes postures au travail pour éviter le mal de dos

Quel que soit le métier que vous exercez, vous n’êtes jamais à l’abri des faux mouvements, qui peuvent causer des blessures physiques voire des traumatismes graves. Aussi, il convient toujours d’adopter des postures de sécurité et des gestes simples mais efficace pour prévenir les mauvaises surprises.

Le mal de dos, le mal du siècle

Notre quotidien pourrait être plus agréable si on avait tous les moyens nécessaires pour éviter les différentes formes de mal de dos occasionnées par notre métier. S’asseoir en permanence, rester debout pendant des heures, se pencher à longueur de journée, monter ou descendre les escaliers, tous les gestes semblent être responsables du mal du siècle : le mal de dos.

D’ailleurs, ce terme désigne tout un ensemble de maux qui se manifestent de différentes façons chez tout un chacun. Des simples courbatures aux affections plus graves comme les troubles musculo-squelettiques, les mauvais gestes et postures amènent souvent à des problèmes de santé plus ou moins graves. Le plus dur est de constater que ces différents maux peuvent être occasionnés par d’autres facteurs que ceux définis dans le milieu professionnel. Parfois même, ce sont à cause de gestes insignifiants que nous contractons les plus graves conséquences au niveau de la santé. Néanmoins, la plupart de nos mouvements sont parfaitement contrôlables, à quelques exceptions près, afin d’éviter la plupart des maux de dos.

Les positions qui tuent au travail

  • S’asseoir de manière continue

Nous avons souvent une définition erronée de la position idéale pour soulager le dos. Contrairement à ce que bon nombre pensent, rester assis dans son fauteuil – aussi moderne que celui-ci soit, est loin d’être la meilleure manière d’éviter les maux de dos. En effet, chacun de nous a sa façon bien propre à lui de s’assoupir dans un fauteuil. Or, l’idéal, c’est d’adopter une position assise bien droite, avec les pieds bien posés au sol et les deux bras perpendiculaires aux épaules. Dans tous les cas, il faut éviter de fatiguer les muscles du dos en optant soi pour des sièges de bureau adaptés à sa morphologie, soi en essayant d’adopter une position bien droite à tout moment. Pensez également à exploiter tous les accessoires dont sont munis vos sièges, notamment les accoudoirs qui servent à supporter à la juste hauteur les bras.

position-assise-travail

Restez assis trop longtemps n’est pas une bonne idée, même si parfois une pause s’impose sur les chantiers !

  • Faire des efforts physiques répétés

 

Ceci concerne davantage ceux qui travaillent sur le terrain. Tous les gestes que peuvent occasionner un métier sont à risque. Se pencher en avant pour ramasser des déchets, lever les bras pour accrocher ou détacher un objet, faire un mouvement de va-et-vient pour peindre un mur, sont autant de mouvements qui peuvent occasionner des maux de dos, s’ils sont effectués de manière répétitive. Cependant, les métiers à risque n’existent que si nous adoptons des postures risqués au quotidien. D’une manière générale, toutes les positions peuvent occasionner des maux physiques, au fur et à mesure qu’elles se répètent. La plupart des maladies professionnelles sont d’ailleurs provoquées par ces postures que nous avons tendance à négliger et dont les conséquences néfastes tardent parfois à se matérialiser. Et cela concerne d’ailleurs tous les métiers, nonobstant de ceux qui présentent des facteurs aggravants. Entre autres, les secteurs où la durée du travail est trop importante, où les conditions de travail sont trop intenses, où l’environnement est propice aux infections de toutes sortes, etc.

  • Rester debout tout le temps

 

Bizarrement, même rester debout peut faire souffrir le dos, et ce même si on prend soin de se tenir bien droit. On se rend en effet rarement compte que des fois, on s’incline tellement vers l’avant ou sur les côtés que notre corps perd souvent l’équilibre. L’idéal, s’il fallait rester debout pendant un certain temps, c’est de toujours garder un certain équilibre en répartissant le poids du corps sur les deux jambes. Et si votre métier vous contraint de rester dans une position debout de manière prolongée, il convient également d’utiliser des appuis spécifiques comme les tabourets assis-debout ou les sièges. Dans les cas où votre profession vous oblige à vous incliner fréquemment, pour ramasser des débris ou pour découper du bois, par exemple, équipez-vous d’outils pouvant vous éviter d’avoir à trop vous incliner. Les mouvements de déhanchement comme pour les athlètes ne sont pas encouragés, dans tous les cas.

  • Soulever des charges trop importantes

 

Il peut à tout moment arriver que notre travail nous amène à soulever des objets plus ou moins lourds. Notre premier réflexe veut qu’une seule main se charge de faire le travail. Or, cela peut rapidement avoir des conséquences néfastes sur tout le côté concerné par l’opération. En revanche, tenter de soulever une charge avec les deux mains, c’est équilibrer les forces qui émanent de notre corps. Néanmoins, il convient également de toujours garder les jambes bien écartées et le dos bien droit pour éviter toute distorsion. Le mieux, c’est de garder le minimum de distance avec la charge à soulever et de faire un geste rectiligne jusqu’à obtenir la hauteur idéale pour la transporter d’un point à un autre. De même, pour déposer un objet d’un certain poids, il convient toujours de plier les jambes et de garder le dos toujours bien droit. Dès que l’objet est à terre, on se relève tout doucement jusqu’à reprendre une position normale.

Astuces pratiques pour éviter les maux de dos

Au travail, à la maison comme n’importe où, il convient toujours d’adopter les postures et les gestes précédemment cités pour éviter différents maux au niveau du dos. Dans certains milieux professionnels, il existe également des accessoires spécifiques pouvant améliorer les conditions de travail des employés. Entre autres, les sièges avec accoudoir, les repose-pieds, les appuie-têtes, etc. Il est aussi plus raisonnable de mettre en place un système de rotation pour les travaux les plus pénibles qui demandent généralement des efforts physiques répétés. A défaut, permettre aux employés de prendre une petite pause séquentielle peut être aussi une solution envisageable. S’il est certes pratique d’avoir un personnel spécifié pour certaines tâches, il est aussi indispensable de leur offrir un environnement de travail approprié : des locaux bien aérés, des espaces viables, des outils adéquats, etc.


A propos de Jenny La Bricoleuse

Rédactrice en chef du site de conseils outillage, avis et comparatifs. Adepte du bricolage et du matériel d'une qualité irréprochable pour toujours offrir plus de performance.

Comments are closed.