Poser du lambris au plafond

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le lambris constitue un matériau de premier choix pour habiller un plafond de manière esthétique. Autrefois considéré comme un peu obsolète et démodé, le lambris revient désormais au devant de la scène pour décorer un intérieur de manière originale. Lorsqu’il est bien agencé, le lambris permet même d’apporter une touche de personnalisation très innovante à une pièce. De plus, c’est l’un des rares matériaux de revêtement à la fois durable et peu coûteux. Comment le choisir, l’installer et l’entretenir ? Conseils Outillage vous livre quelques essentiels à savoir sur la pose du lambris au plafond.

Les différents types de lambris pour plafond

Le lambris est un revêtement essentiellement composé de planches à rainures et de languettes en bois. Il peut être en :

  • Bois

Le lambris bois est particulièrement apprécié pour habiller le plafond. Le bois est un matériau connu pour sa noblesse. Il s’adapte parfaitement à tous types d’intérieur, du plus traditionnel au plus contemporain. De plus, le bois permet un choix multiple d’essence : chêne, sapin, teck. 

Pour le lambris bois au plafond, il existe deux méthodes de pose possibles : la pose par clouage et la pose par clipsage.

  • PVC

Plus rare, le lambris PVC est généralement utilisé en extérieur. C’est le matériau idéal pour habiller le plafond de toute construction extérieure, exposée aux intempéries. Le plafond lambris convient également pour habiller le plafond des pièces humides d’une maison : cuisine, salle de bain.

Les étapes à suivre pour poser un lambris au plafond

  1. Prendre les mesures

Pour cela, il suffit de dessiner un plan sur du papier. C’est d’autant plus pratique dans le cas d’une pièce dépourvue de murs droits. Ensuite, il faut déterminer le sens du lambris pour en déduire celui des tasseaux. Grâce à ce petit calcul, il est plus facile d’évaluer les besoins réels d’une pièce en tasseaux et en lambris.

2. Choisir le type de pose

  • La pose en coupe perdue

La plus économique et également la plus connue, cette pose consiste à utiliser la chute de la première rangée posée pour réaliser la suivante et ainsi de suite. Toutes les chutes sont utilisées sans aligner aucun joint. Dans le cas où la longueur d’une lame correspond directement à la longueur du plafond, il suffit de couper la première pour obtenir un visuel en « décalé ».

  • La pose en coupe pierre

Très esthétique, cette pose exige un certain nombre de chutes pour obtenir une bonne régularité. On parle de « pose en quinconce », idéale pour obtenir un rendu final à la fois propre, discret et particulièrement décoratif.

3. Réaliser la finition

Une baguette quart de rond permet de masquer l’espace entre le mur et le plafond tout autour de la pièce. Pour cela, il suffit d’en découper la longueur nécessaire et de la fixer dans l’angle avec de la colle ou des clous. Le lambris plafond peut également accueillir du vernis, de la peinture ou de la lasure spéciale après une pause de 48 heures.