Mode d’emploi comment bien utiliser un tour à bois

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le tour à bois est un outil de bricolage indispensable au bricoleur professionnel. Cet instrument permet essentiellement d’usiner des cylindres, des gorges, des tores, des cônes. Mais il permet également de creuser du bois de bout ou de fil, et de réaliser une multitude de formes à l’aide d’outils à main comme les bédanes et les gouges. Pour manier un tour à bois correctement, il faut avoir une bonne connaissance de ses propriétés, performances et accessoires.

Caractéristiques du tour à bois

Le tour à bois est une machine imposante, composée de plusieurs éléments :

  • poupée fixe, 
  • griffe d’entraînement, 
  • banc, 
  • appui-main, 
  • contre-pointe, 
  • boutons de contrôle (mise en marche, réglage de vitesse, réglage de la contre-pointe),
  • nez de broche,
  • leviers de blocage
  • poupée mobile
  • contre-pointe

Au montage, chaque élément doit être placé exactement là où il faut, pour éviter les accidents et assurer le bon fonctionnement de l’outil. Le tour à bois sert essentiellement à réaliser des formes pointues, creuses ou cylindriques. C’est un outil facile à manier, mais pour le maîtriser parfaitement, il convient toujours de se référer à un manuel d’utilisation.

Tournage entre pointes ou en l’air

Pour réaliser des cylindres plus ou moins ouvragés (colonnes, pieds de meuble ou de lampe), les pièces sont maintenues sur le tour à bois par leurs deux extrémités. On parle d’un tournage entre pointes. Dans ce type de tournage, on place la pièce de bois au-dessus du banc, entre la griffe d’entraînement et la contre-pointe en rotation libre. On dégrossit le bois avant de le calibrer et/ou creuser des tores, des gorges et des entailles

Pour créer des pièces creuses ou pointues (bols, boules, toupies ou assiettes), les éléments sont fixés d’un seul côté. Il s’agit du tournage en l’air. Cette technique est plus difficile à maîtriser car elle requiert des moyens de bridage spécifiques (lapidaire, mandrin ou queue-de-cochon). Mais il est aussi possible de visser directement la pièce sur le nez de broche à l’aide d’un gobelet.  Le tournage en l’air est particulièrement apprécié pour creuser en bois de bout ou de travers

Choisir le bon matériel

Pour réaliser des travaux de tournage, il faut des outils spécifiques, généralement plus longs que les outils de menuisier ou de sculpteur. Ce sont essentiellement des outils forgés en acier rapide (HSS), résistant à l’échauffement provoqué par le frottement contre le bois. 

La trousse à outils de base pour le tour de bois doit contenir au moins :

  • deux ciseaux grain d’orge (5 mm et 10 mm)
  • trois gouges (à dégrossir, à profiler et à creuser)
  • un bâti de tour
  • un ciseau demi-rond ou racloir
  • un bédane
  • une perceuse
  • un anneau
  • un tranchoir ou un tronquoir
  • des poupées (ou supports de pièce)
  • des planes 
  • un guide support outils
  • un touret à meuler
  • un gabarit de tournage
  • un tournevis
  • une scie à dos
  • du papier abrasif
  • un crayon
  • une clé à molette
  • un réglet