Les protections respiratoires sur les chantiers

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les conditions de travail sur les chantiers de BTP sont parfois rudes. En effet, les ouvriers sur terrain sont fréquemment exposés à de nombreuses pollutions : fumées, poussières, gaz et vapeurs toxiques, produits chimiques ou autres. Pourtant, ces fines particules restant en suspension dans l’air représentent un véritable danger pour la santé des travailleurs et les séquelles sont parfois sans appel. Une fois inhalées, elles s’attaquent en premier aux voies pulmonaires, provoquant ainsi des maladies relativement graves. L’absence de protection peut aussi augmenter les risques de contamination par les virus. Pour des questions d’hygiène et de sécurité, il est plus qu’important de porter des protections respiratoires adaptés, fiables et surtout efficaces !

Les masques de protection

Le port d’un masque de protection respiratoire fait partie des solutions les plus faciles et les moins coûteuses pour filtrer l’air que l’on respire sur les chantiers. Par ailleurs, sachez qu’il existe différents types de masques de protection spécifiques à un besoin et une situation. 

Les masques chirurgicaux

Ils permettent d’éviter ou du moins limiter la propagation des gouttelettes respiratoires de la personne qui le porte. Ce type de masque protège la bouche et le nez par le biais d’un écran filtrant. Il s’utilise généralement dans un environnement peu polluant. Il s’agit d’une protection à usage unique, devant être changée toutes les heures. 

Les demi-masques classiques

Le demi-masque permet aussi de couvrir le nez, la bouche et le menton. Il offre une haute protection des voies respiratoires sans pour autant gêner votre vision. En plus des demi-masques jetables, il existe des modèles spécialement destinés aux professionnels pour se protéger des substances chimiques et autres pollutions dangereuses sur les chantiers. 

Les masques complets

Le masque complet sert à protéger l’ensemble du visage contre les particules polluantes. Ce type de masque est utilisé dans un environnement de travail présentant un risque pour les yeux

Les masques FFP1, 2 ou 3

Il s’agit de masques à usage unique, dotés de plusieurs couches de filtration. Ils permettent de se protéger contre les contaminants en retenant ceux-ci à 80 %, 94 % ou 99 %, selon le modèle choisi. 

Quoi qu’il en soit, il est déconseillé de porter un masque respiratoire filtrant dans un environnement avec un faible taux d’oxygène. Si vous avez affaire à la présence de polluants très toxiques, il serait plus judicieux d’opter pour une protection isolante.

Les appareils de filtration

Les appareils de filtration permettent d’assainir l’air dans un environnement pollué. Ce sont des alliés de taille pour protéger les poumons et éviter l’inhalation de particules dangereuses pour la santé. On retrouve par exemple le purificateur d’air, également appelé purificateur de chantier. Ce type d’appareil sert principalement à limiter, voire empêcher la diffusion de polluants dans l’air. Il peut aussi offrir une protection optimale contre les spores de moisissures, les virus et les bactéries. D’une manière générale, les purificateurs d’air sont réglables selon le taux de pollution de l’air sur terrain. 

Les appareils de filtration peuvent s’utiliser parallèlement aux masques de protection respiratoire pour réduire au minimum les dangers sur les chantiers de BTP.