Comment scier un arbre ?

Comment scier un arbre ?
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les arbres font partie de la nature, ils sont essentiels à notre survie. Mais parfois, nous sommes obligés de les abattre pour des raisons de sécurité, pour prévenir un danger imminent ou pour laisser de la place à de jeunes pousses. Abattre un arbre nécessite un équipement adéquat ainsi que le respect de certaines règles techniques.

Choisir la bonne période pour couper l’arbre

L’abattage d’un arbre doit se faire pendant la période pendant laquelle la végétation se repose, c’est-à-dire entre le mois d’octobre et le mois de mars. Les conditions favorables sont en effet réunies pendant cette période car :

  • Les écoulements de résine sont réduits si vous coupez un arbre résineux.
  • Le feuillage est quasi inexistant chez les arbres caducs donc il y aura moins d’encombrement pour le transport.
  • La végétation herbacée qui entoure l’arbre est limitée voire inexistante.
  • La faune est plutôt calme et le bois coupé sèche rapidement.

 

Tronçonneuse coupant un tronc

Prendre les précautions nécessaires

1. Évaluer l’environnement

  • Avant de procéder à l’abattage d’un arbre, il convient de vérifier qu’il y a assez d’espace pour le faire tomber sans danger. Dans tous les cas, il faut compter un espace libre d’une distance égale à 2.5 fois la hauteur de l’arbre.
  • Vérifiez qu’aucune ligne électrique ni téléphonique ne passe à proximité de l’arbre.
  • Assurez-vous de bien dégager tout le périmètre environnant l’arbre et d’éloigner toutes personnes susceptibles de se retrouver en danger au moment de l’abattage.
  • Évaluez la direction et la vitesse du vent ainsi que la pente du terrain car ce sont des facteurs qui influent le sens de la chute de l’arbre.

2. Évaluer l’arbre

  • Vérifiez l’inclinaison naturelle du tronc et la charge en branche mal équilibrée pour ajuster la chute de l’arbre.
  • Examinez l’état sanitaire de l’arbre car la présence de maladies, pourriture ou insectes peuvent rendre les fibres du bois moins résistantes. L’arbre peut alors s’écrouler à tout moment.

3. Élaguer le tronc

  • Une fois votre environnement de travail dégagé, installez les panneaux d’avertissement et décidez dans quelle direction l’arbre va tomber et dans quelle autre direction vous allez battre en retraite. Votre zone de repli doit être en diagonale vers l’arrière par rapport à la direction de la chute.
  • Élaguez le tronc pour couper les rameaux et les branches qui peuvent gêner la découpe du trait d’abattage. Pour cela, travaillez avec une chaîne de traction du haut vers le bas.

S’équiper correctement

La taille de l’arbre à couper est un facteur déterminant pour choisir le type d’équipement qu’il vous faut pour réussir une opération d’abattage. Si les petits arbres sont plutôt faciles à déraciner, les cas extrêmes requièrent un équipement plus professionnel.

 

Tronçonneuse posée sur un tronc

Choisir la bonne technique de coupe

La tronçonneuse est l’outil idéal pour couper un grand arbre.

  • Avant de procéder à l’abattage, placez un câble au niveau des premières branches et réunissez-le à un point fixe solide avec un tire-fort que vous actionnerez à la fin de l’opération.
  • Commencez par une première entaille horizontale à la tronçonneuse, du côté que vous avez choisir pour la chute, à environ 20 à 40 cm du sol. Enfoncez le guide de la tronçonneuse jusqu’à entamer 1/5 du diamètre du tronc. Si le diamètre du tronc dépasse la longueur du guide, réalisez plusieurs passages.
  • Réalisez une deuxième entaille à 45° au-dessus de la première de sorte de découper un triangle. Vous venez alors de faire « l’entaille directionnelle ».
  • Procédez ensuite à la troisième entaille qui va dessiner le « trait d’abattage » de l’autre côté du fût, à environ 5 cm au-dessus du triangle et à l’horizontale. Si vous abattez un vieil arbre pourri ou qui présente des défauts de compression, augmentez l’épaisseur de la charnière. Dans tous les cas, celle-ci doit faire 1/10 du diamètre du tronc et doit être bien régulière et horizontale pour diriger la chute.
  • Au premier craquement de l’arbre, retirez la lame et courrez vite dans votre zone de repli tout en vérifiant que l’arbre a bien chuté dans la direction choisie. Si l’opération échoue, enfoncez un coin dans le trait d’abattage à l’aide d’une masse.
  • Après l’abattage, passez à l’ébranchage en retirant tout le chevelu de l’arbre avec la tronçonneuse. Ensuite débitez les grosses branches.
  • Terminez l’abattage en donnant un trait de scie à l’horizontale à la partie restante du tronc.

 

Ébranchage d'un arbre

L’activité d’abattage est dangereuse tant pour les intervenants que les riverains. Il est donc conseillé de faire appel à un professionnel ou de prendre les précautions nécessaires avant d’abattre un arbre.