Comment raboter un parquet ?

[Total : 2    Moyenne : 1/5]

Les parquets habillent le sol intérieur de manière très originale. Parquet flottant, parquet en bois massif, parquet en chêne massif, parquet stratifié ou encore parquet contrecollé, vous avez le choix pour choisir le type de parquet. Mais au bout de quelques années, ils finissent par se déformer, perdre de leur éclat et/ou s’abîmer au point de provoquer de malencontreux incidents domestiques. Dans ces cas, une rénovation s’impose, car les parquets se réparent parfaitement bien. Néanmoins, il convient de connaître quelques techniques de base simples pour réussir à raboter son parquet.

Les outils indispensables pour raboter son parquet

Pour obtenir un rendu optimal sur votre parquet, il vous faut :

  • Les ponceuses à parquet : une ponceuse à bande et une bordureuse, toutes deux équipées de 3 abrasifs aux grains de plus en plus fins (40, 80 et 120)
  • Un grattoir ou une ponceuse à patin triangulaire.
  • Un aspirateur de chantier.
  • Un Fond dur. 
  • Un abrasif fin grain 200.
  • Du vitrificateur.
  • Un rouleau à peinture.
  • Un EPI complet : casque antibruit, masque et lunettes.

La préparation du terrain

Avant d’entamer des travaux de rabotage sur votre parquet, un examen détaillé de chaque lame s’impose. Cette première étape vous permet de déceler rapidement la présence de petits trous qui témoignent de l’installation de parasites xylophages dans votre structure. Dans ce cas, il convient de traiter les lames et les lambourdes individuellement. Les lames qui sont en très mauvais état doivent être immédiatement enlevées, surtout si elles présentent de la moisissure ou de l’humidité. De la même façon, si vous constatez des interstices entre les lames de votre parquet, n’hésitez pas à les boucher afin d’en améliorer l’esthétique et empêcher la poussière d’y pénétrer.

Les étapes à suivre pour raboter un parquet

  • Le ponçage

Choisissez du papier abrasif d’un grain plus ou moins gros selon l’état général du plancher à polir. Un grain de 40 convient à un parquet très endommagé, tandis qu’il faut en général un grain plus élevé >100 pour raboter du parquet presque neuf. Avant de commencer les travaux de ponçage, pensez à aérer complètement votre pièce et à vous protéger. Démarrez le ponçage dans le sens des lames du parquet en posant doucement la ponceuse sur le plancher. Pensez à avancer progressivement pour éviter de creuser le bois. Passez l’aspirateur pour enlever les poussières et passez ensuite au ponçage des bords, avec la bordureuse. Pour accéder aux recoins les plus inaccessibles, utilisez un grattoir manuel ou une ponceuse à patin triangulaire.

  • Le polissage

Renouvelez l’opération aussi souvent que nécessaire, avec une aspiration entre chaque passage, jusqu’à obtenir une surface entièrement lisse. Appliquez ensuite une couche de primaire (Fond dur) dans le sens des lames. Poncez de nouveau à la main avec un abrasif fin au grain 200 pour enjoliver le parquet.

  • La vitrification

Après un dernier coup d’aspirateur, posez deux couches de vitrificateur afin de protéger le parquet des agressions usuelles. Pour cela, utilisez un rouleau vitrificateur et suivez le sens des lames et de la lumière. Laissez sécher, puis égrainer avec un abrasif très fin. Aspirez puis passez une deuxième couche de vitrificateur. Laissez sécher, c’est prêt