Comment choisir ses gants de travail ?

Gants de protection au travail
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Les gants figurent parmi les équipements de protections individuelles indispensables pour bricoler en toute sécurité. Professionnels et amateurs doivent obligatoirement porter des gants adaptés aux travaux à réaliser et aux outils à utiliser. Il s’agit surtout d’un accessoire de protection spécialement conçu pour protéger les mains de toutes sortes de blessures. En caoutchouc, en coton, en cuir, en kevlar ou en latex, il existe plusieurs types de gants dans le commerce, offrant des niveaux de protections adaptés à des besoins spécifiques. Voici des astuces pour bien choisir les vôtres.

Les différents types de gants de protection

On dénombre plusieurs types de gants de protection, à utiliser selon les niveaux de risques encourus lors de la réalisation de travaux de bricolage. En général, le bricoleur encourt 5 principaux types de risque sur le chantier, selon les spécificités des travaux à réaliser :

  • Un risque mécanique
  • Un risque électrique
  • Un risque chimique
  • Un risque hygiénique
  • Un risque thermique

Le degré de performance des gants de protection est évalué en fonction de plusieurs critères, de 1 à 5 (5 offrant une plus grande performance). 

Les gants de protection catégorie I

Cette catégorie rassemble les gants de protection qui assurent une protection optimale contre les risques minimes. Fabriqués selon la norme EN 420 : 2003, ils répondent aux exigences d’innocuité, d’ergonomie et de dextérité. Ce sont généralement des gants jetables, à usage domestique. 

Les gants de protection catégorie II

Ces gants respectent la norme EN420:2003, mais présentent quelques particularités différentes. Ce sont essentiellement des gants de protection contre les risques mécaniques (EN 388:2003), les gants de protection contre les risques thermiques (EN407:2004), et les gants de protection contre le froid (EN 511:2006).

Les gants de protection catégorie III

Cette catégorie concerne les gants les plus performants, contre les risques mécaniques, avec une meilleure résistance à la pénétration et à la perméation-protection chimique. Elle inclut également les gants de protection contre les produits chimiques (EN 374-3:2003), ainsi que les gants de protection contre les micro-organismes (EN 374-3:2003). 

Choisir la bonne matière

Les gants en tissu

Parfois agrémentés d’une protection en latex, nitrile ou au niveau de la paume, ces gants sont adaptés aux travaux légers qui écartent les dangers liés à des objets coupants ou exposant à des températures extrêmes. 

Les gants en cuir, en maille synthétique ou en toile

Conçus pour protéger contre les coupures et les brûlures à différents degrés, ces gants sont disponibles sur le marché, à différents niveaux de qualité.

Les gants en caoutchouc isolants

Ces gants sont principalement dédiés pour les travaux électriques. Par contre, ils n’assurent pas forcément une protection contre les risques d’électrocution.

Les gants en latex / caoutchouc nitrile

Ce sont des gants ultra résistants contre les liquides et les composants chimiques. Ils peuvent être soit en latex standard pour un usage domestique, ou de qualité industrielle pour un usage professionnel.

Vous trouverez également d’autres matières dédiées à protéger contre les coupures, les perforations ou l’abrasion.