Comment choisir sa caméra d’inspection de canalisation ?

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

La caméra endoscope ou caméra d’inspection de canalisation, est un outil indispensable pour faire une inspection rapide et efficace des réseaux tubulaires, réservoirs ou conduits. Cet appareil offre une portée linéaire pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres. Il permet non seulement de visualiser mais également d’enregistrer des images vidéo, voire des sons de l’intérieur des canalisations. Néanmoins, pour profiter d’aussi belles performances, il faut dénicher une caméra endoscope de qualité. Voici les critères à prendre en compte pour bien choisir sa caméra d’inspection de canalisation.

Les différents types de caméras d’inspection

Selon vos besoins, il existe différents types d’appareil d’inspection  de canalisation :

  • Les endoscopes industriels qui permettent de visualiser des conduits ou des espaces confinés. Généralement dédiés aux professionnels de l’industrie, ils sont aussi très appréciés par les professionnels du bâtiment en tant que caméra d’inspection de canalisation. Grâce à leur petit diamètre de tête de caméra (5,5 mm à 16 mm), ils permettent de réaliser des inspections de haute précision.

  • Les caméras d’inspection de canalisations qui sont spécialement conçus pour l’inspection et la détection de fuite. Particulièrement appréciées des professionnels du bâtiment, elles permettent de localiser rapidement une défaillance dans une canalisation. Ces caméras permettent également d’inspecter les réseaux d’une habitation ou de contrôler l’état des canalisations après la pose.

  • Les caméras d’inspection verticale qui conviennent pour des domaines très spécifiques, notamment en hydrogéologie et hydrologie. Elles sont principalement utilisées pour inspecter les puits de forage. Mais les professionnels du bâtiment les utilisent aussi pour réaliser une inspection verticale des cheminées, puits d’eau ou colonne sèche.

Le poids 

Le poids d’une caméra d’inspection varie essentiellement en fonction de ses capacités linéaires et la taille de sa tête d’exploration. Dans tous les cas, elle doit être légère et maniable car il s’agit d’un système nomade.

La tête de caméra

Pour obtenir un rendu d’image optimal avec une caméra d’inspection de canalisation, il convient de choisir la tête de caméra qui convient. Pour cela, il faut connaître au préalable la puissance d’éclairage et la définition d’image du capteur CMOS. Pour des diamètres de 40 mm à 150 mm, la puissance d’éclairage nécessaire est de 80 à 110 Lumens. Pour des réseaux de 200 à 400 mm, une puissance de 340 à 360 Lumens est exigée. Pour garantir un rendu de haute qualité, une tête dotée d’un angle de vision de 90° et une résolution minimum de 640 x 480 s’impose.

La longueur d’exploration

La tige flexible d’une caméra d’inspection de canalisation se choisit en fonction de la longueur des canalisations à inspecter. Généralement, cette longueur est comprise entre 10 à plusieurs centaines de mètres. D’autres appareils plus spécifiques utilisent d’autres techniques comme la caméra suspendue ou la tige articulée.

Le diamètre d’exploration

Généralement, une caméra d’inspection de canalisation est conçue pour fonctionner de manière optimale dans une plage de diamètre de 25 mm à 600 mm. Dans tous les cas, il faut vérifier que le diamètre d’exploration minimal prend en compte les traversées de coudes à 90°.