Comment bien travailler par forte chaleur ?

Comment travailler dans de bonnes conditions par temps de canincule ?
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

En période de forte chaleur, on observe généralement une hausse importante de la température à l’air libre. Tout le monde souffre de devoir sortir de la maison pour rejoindre leur poste de travail habituel. Mais le cas des ouvriers d’un chantier, qui sont contraints de travailler sous cette forte chaleur à longueur de journée, est exceptionnel. Hydratation, surveillance permanente de la météo, adaptation des horaires de travail et choix d’une tenue vestimentaire adaptée, voici quelques consignes à respecter pour bien travailler par forte chaleur.

Suivre les infos météo et les bulletins d’alerte

Le risque évolue de jour en jour pendant une période de forte chaleur. Aussi, il convient de surveiller quotidiennement les conditions météorologiques et les bulletins d’alerte pour mieux se préparer avant de sortir de chez soi. 

En général, dès que la température s’élève à plus de 30°C à l’ombre le jour et au-delà de 25°C le soir, on parle de canicule. Pendant cette période, il convient de limiter le travail physique et de réaliser les tâches importantes très tôt dans la matinée, et de prévoir des abris et des brumisateurs tout au long de la journée. Une vigilance accrue s’impose pour les ouvriers spécifiques comme les couvreurs qui interviennent principalement sur les toits.

Connaître les quatre niveaux de canicule

Les principaux symptômes assimilés à la chaleur sont les vertiges, la fatigue, les nausées et les maux de tête. Ce sont essentiellement les signes d’une importante déshydratation, et les risques sont de plus en plus importants chez les personnes âgées, souffrantes ou dans de mauvaises conditions physiques. Pour faire face à ces éventuels risques, il convient de connaître les quatre niveaux de canicule :

Niveau 1 : veille saisonnière

Il s’agit d’une phase d’alerte activée généralement en début de période de forte chaleur, et en fonction du degré de chaleur.

Niveau 2 : avertissement chaleur

Ce niveau d’alerte reste relativement bas et se traduit généralement par un renforcement de la communication locale.

Niveau 3 : alerte canicule

Les départements concernés sont en alerte, à ce niveau. Pour les professionnels du bâtiment, il est temps de porter une attention particulière à la météo.

Niveau 4 : mobilisation maximale

La chaleur arrive à un niveau élevé, il faut prendre les précautions nécessaires pour se protéger sur tous les lieux de travail.

Les précautions à prendre sur le chantier

  • Boire au moins 3 L d’eau par jour

Les employeurs doivent mettre à la disposition des ouvriers au moins 3 L d’eau par jour par individu. Chaque employé doit boire au moins un verre d’eau fraîche toutes les 20 minutes, même s’il n’a pas soif. 

  • Choisir des vêtements adaptés

Les équipements de protection individuelle s’imposent sur le chantier, mais il convient de choisir des modèles spécialement conçus pour les périodes de forte chaleur. Soit des vêtements plus amples et de couleurs claires.

  • Se surveiller et reconnaître un coup de chaleur

Dès que les premiers signes d’anomalies du comportement se manifestent, il convient de prévenir ses supérieurs. En attendant les secours, tenez l’individu au frais en lui enlevant ses vêtements, ventilant et en l’aspergeant d’eau fraîche.