Choisir son papier abrasif

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le ponçage fait sans doute partie des opérations incontournables au cours d’un chantier de bricolage. En effet, il s’agit d’un travail de précision qui consiste à rendre une surface lisse et parfaitement propre avant de procéder aux travaux de finition (application de peintures ou de vernis). Ainsi, tout bricoleur digne de ce nom doit avoir une réserve de papier abrasif. Pourtant, ce genre de produit existe en différentes variétés. Découvrez dans cet article tous les critères à considérer pour choisir du papier abrasif. 

Un papier abrasif, c’est quoi ? 

Comme son nom l’indique, le papier abrasif, encore appelé « papier de verre », est recouverte d’une couche de micro-fragments permettant de polir une surface. Celle-ci peut être du bois, de l’acier ou même du verre. En ce qui concerne le domaine d’utilisation, le papier abrasif est un produit destiné à différentes opérations : décrasser, aplanir, réduire ou même affûter. 

Les différents types de papiers abrasifs

Les abrasifs d’origine naturelle

  • Le quartz ou le silex est parfait pour polir du bois brut. Ce genre de produit requiert une technique de polissage manuelle de par son fort pouvoir abrasif ;
  • Le corindon brun qui est généralement associé à du stéarate de zinc. Il est idéal pour polir des plaques de plâtre ainsi que les surfaces recouvertes de peinture ou encore de vernis. Ce produit est parfaitement compatible avec une ponceuse ;
  • La toile émeri est particulièrement résistante à la tension. Elle est parfaite pour travailler sur des surfaces courbées et les métaux. Vous pouvez aussi utiliser ce type de papier abrasif pour les ponçages intensifs ;
  • Le titane s’utilise uniquement sur les ponceuses à plateaux. Il permet de réaliser des ponçages intensifs sur du bois, du béton, de la brique, etc.

Les abrasifs d’origine synthétique

On peut citer :

  • Le carbure de silicium qui est une matière de couleur noire ;
  • Le corindon synthétique ;
  • L’airmesh.

La taille des grains

Il s’agit également d’un critère particulièrement important. La taille des grains est classée en différentes catégories. Chaque catégorie porte un numéro allant de 10 à 7 000, des plus gros grains jusqu’aux plus fins. 

Les gros grains, de classe 10 à 60, sont parfaits pour les ponçages grossiers : décapage, etc. Ceux appartenant aux classes 80 à 180 sont utilisés pour les opérations plus délicates. Les grains de classe 110 à 280 s’utilisent pour les travaux de finitions. Et enfin, les grains 200 à 7 000 sont ceux qui sont ultra fins, voire invisibles. Ceux-ci conviennent aux travaux sur carrosseries, bijoux, etc.

Le format

Les papiers abrasifs sont commercialisés sous différents formats, selon vos besoins : 

  • les disques à meuleuses ; 
  • les disques auto-agrippants ;
  • rouleaux ;
  • manchons ;
  • roues à lamelles ;
  • bandes, etc. 

Si vous utilisez une machine, pensez à bien vérifier les références des bandes adaptées. Si vous avez des doutes, faites-vous conseiller par un professionnel. N’oubliez pas de porter les équipements de protection imposés avant l’utilisation du papier abrasif (gants, masque, lunettes, etc.).